covid19

Covid19 : que mettre en place dans son officine ? Exemple de la Pharmacie du Bien-être à Pornic

Sensibilisation de la patientèle, gestion des ressources humaines, dispositions sanitaires... Que mettre en place dans son officine en cette période de confinement et de pandémie ?

Emilie Hogmard, pharmacienne adjointe à la pharmacie du Bien-être à Pornic (44) nous détaille les dispositions mises en place au sein de l'officine afin de protéger au maximum patient·e·s et collaborateur·rice ·s.

Team Officine se mobilise pour faciliter vos recrutements pendant la pandémie et vous propose de publier vos offres d'emploi et de bénéficier des services de notre offre Découverte GRATUITEMENT sur notre plateforme avec le code ENTRAIDE.



Quels sont les conseils que vous donnez aux patient·e·s concernant le Covid19 ?



Nous avons incité très tôt nos patient·e·s à respecter les gestes barrières et notamment appuyé sur un « bon » lavage de mains à l’eau et au savon.
Après constat des fortes demandes de solutés hydo-alcooliques puis de pénurie, nous avons dû informer et rassurer nos patients de l’interêt de SHO : utilisation uniquement en cas d’absence de point d’eau.
De même pour les masques, nous expliquons à notre patientèle l’inutilité des masques chez les patient·e·s sain·e·s: la peur et la mauvaise compréhension des informations contribue à alarmer nos patient·e·s.
Un petit rappel sur l’utilisation des mouchoirs à usage unique dans ce contexte de pandémie est souvent nécessaire.


Nous conseillons aux personnes les plus à risques de rester chez elles et de faire appel à la solidarité et l’entraide pour venir faire leur renouvellement en pharmacie, de limiter les déplacements au strict nécessaire et de rester chez elles au maximum quelque soit leur âge.


En fonctions des données qui nous parviennent au jour le jour, nous actualisons nos informations à notre patientèle. Exemple: alarmer sur la prise d’anti-inflammatoire et le risque accru de formes plus complexes de Covid-19.


Nous nous appuyons sur la micro-nutrition, la phytothérapie et l’aromathérapie ainsi que sur des conseils diététiques pour veiller au bon fonctionnement immunitaire de nos patients en espérant soutenir l’organisme pour combattre le Covid19.



Quelles sont les questions les plus fréquentes au comptoir?


  • Avez-vous des masques ?
  • Avez-vous des SHO ? Allez vous en fabriquer ?
  • Puis-je acheter du paracétamol ?
  • Comment puis-je stimuler mes défenses immunitaires ?



    Quelles sont les difficultés éprouvées dans ce contexte de pandémie ?



    La principale difficulté est l’anxiété grandissante de notre équipe face à cette crise sanitaire : anxiété pour notre entourage, avec la peur de ramener chaque soir le virus à la maison et de contaminer nos proches, et pour nos patient·e·s au sein de notre officine.
    Certains patient·e·s ne mesurent pas l’ampleur de cette pandémie et des risques qu’ils font courir à l’ensemble de la population en ne respectant pas les règles, ce genre de comportement n’aide pas à réduire notre anxiété quotidienne.
    Les mesures de protection données par le gouvernement pour la protection de nos équipes sont faibles ( 2 dotations de masques chirurgicaux) et rupture nationale de SHO : nous devons nous adapter au mieux pour notre protection et celle des autres.
    Il faut faire face également à la peur de nos patient·e·s face à cet épisode inédit et ce qui en découle..



    Quelles sont les actions mises places au sein de votre officine ?



    Nous imposons un sens de circulation au sein de notre officine pour éviter que nos patient·e·s se croisent, nous leur demandons de respecter une distance de sécurité d’un mètre minimum entre deux personnes.
    Nous disposons au comptoir de panneaux de plexiglas nous protégeant ainsi d’éventuelles émissions de postillons + port de masques chirurgicaux (2/jour et par personne) + port de gants facultatif + port de blouses lavées chaque soir.
    Nous désinfectons les comptoir, les TPE et lecteurs de CB le plus régulièrement possible avec de l’alcool à 70°C.
    Nous recommandons fortement l’utilisation de la CB pour tout paiement et l’utilisation du sans contact.
    Nous avons supprimé tous les testeurs dermo-cosmétiques.
    Nous avons retiré le coin jeux des enfants.
    Nous incitons fortement notre patientèle à utiliser notre drive et ainsi éviter les contacts.

Nous informons nos patient·e·s via notre compte instagram sur les mesures à respecter durant cette pandémie.

Nous signalons toutes ces mesures par des affiches A4 colorées disposées dans l’officine ainsi que sur les portes automatiques extérieures.

Niveau RH, nous avons mis en place une équipe tournante afin de pouvoir toujours ouvrir la pharmacie si des collaboratrices tombent malades.
Une dernière chose qui peut paraître futile mais est finalement très utile : nous avons créé un compte WhatsApp avec l'équipe et la titulaire pour se donner des nouvelles du Front !

Bon courage à tous et toutes !

Conformément au RGPD, vous pouvez choisir les cookies utilisés sur le présent site-internet.

J'accepte
Je choisis
Je refuse