Portrait de pharmacien #2 : Louis Gineste - Pharmacie Gineste

Publié le 25/02/2016

Deuxième portrait de pharmacien avec Louis Gineste, du Lot, qui nous présente sa vision de la pharmacie.
Merci à lui d'avoir accepté de répondre à nos questions ! N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez vous aussi participer à notre série de portraits de pharmaciens ! :)

Place à Louis !

"Je me présente, je m'appelle Louis , j'suis pharmacien et je voudrais bien réussir ma vie, heu non je rigole… Je suis installé dans mon officine de Saint-Céré , petite ville de 3700 habitants dans le département du Lot, depuis 1993. Lorsque vous m'avez contacté via mon compte Twitter j'ai tout de suite trouvé votre idée très sympa ! Voici mes réponses : "

La pharmacie au quotidien, qu'est-ce que cela représente pour moi ?

Tout d'abord le contact avec les gens et c'est primordial. En effet, dans nos campagnes, il existe encore ce lien fort de confiance entre le public et le pharmacien et il n'est pas rare que l'on vienne nous consulter pour des petits tracas avant d'aller voir son médecin. La pharmacie, ce sont aussi des journées bien remplies où l'on touche à tout, délivrance d'ordonnances, conseils, gestion des commandes, gestions administratives, représentants pharmaceutiques, etc. Bref, on ne s'ennuie pas !

L'officine au quotidien, c'est aussi et surtout un travail d'équipe. Il est très rassurant de savoir que j'ai des collaboratrices sur qui je peux compter sans faille. Ici on essaie de travailler dans une bonne ambiance même s'il y a des jours où c'est un peu orageux, il y a des décisions qui se prennent après consultations de tout le monde, toutes les suggestions sont les bienvenues ainsi que les critiques. Afin de fédérer l'équipe, on va de temps en temps discuter boulot et autre autour d'une belle table , ce qui ne manque pas dans notre belle région, et oui les lotois sont gourmands et un peu chauvins !

Comment je vois la pharmacie de demain ?

II est très difficile de répondre à cette question du fait du manque de visibilité sur l'avenir, il est clair que notre métier est en train de changer profondément. Je crois qu'il faut qu'on fasse un peu le ménage devant notre porte, axer notre travail sur nos compétences dans le médicaments et dans le conseil que l'on apporte aux patients. Il ne faut pas oublier que nous sommes le dernier maillon de la chaine qui relie le malade à son traitement !

Mes difficultés au quotidien ?

En tout premier ce qui me vient à l'esprit c'est la paperasse qui envahit mon bureau, les tracasseries administratives du tiers-payants, des télétransmissions et les problèmes divers et variés avec les mutuelles qui sont extrêmement chronophages (pour utiliser un terme très à la mode) ! Ensuite ce sont toutes les ruptures d'approvisionnement de médicaments qui gênent énormément la bonne observance des traitements et cette pénurie CHRONIQUE de vaccins alors que l'on entend notre Ministre de la Santé vouloir se lancer dans une grande campagne de vaccination !

Comment améliorer le milieu de la santé ?

Je pense qu'il faut lutter contre les déserts médicaux, mais là franchement je ne sais pas trop où est la solution, peut-être dans la création de maisons de santé comme c'est le cas à Saint-Céré même si pour moi ce n'est pas la panacée.

Le web peut-il faire évoluer la pharmacie ?

C'est certain qu'Internet joue et va jouer un rôle important dans la pharmacie du futur. Le web est omniprésent au comptoir pour la consultation des bases de données, le passage des commandes, la récupération des factures. Certains médecins nous font passer les ordonnances par mail, c'est également un outil de communication pour nous, mais pour ce qui est de la vente en ligne il semble que ce ne soit pas encore l'explosion de la « bulle internet pharmaceutique ». Si les pharmaciens revendiquent leur proximité, le maillage du territoire et surtout le conseil qu'ils apportent, il faut rester prudent vis-à-vis de la vente en ligne et faire attention à ne pas banaliser le médicament. C'est d'ailleurs ce que veut faire M.E.L qui, lui, ne fera aucun conseil !

Quelle est ma vision de la santé appliquée au numérique ?

Je pense qu'il y des applications intéressantes pour tout ce qui est surveillance des patients au niveau cardiologique avec des tensiomètres connectés, métabolisme avec le diabète, mais côté diagnostic je suis assez sceptique.”