Portrait de Pharmacien #3 : Aude Jolly - Pharmacie 164

Publié le 23/06/2016

Troisième portrait de pharmacien avec Aude Jolly, de Paris, qui nous présente sa vision de la pharmacie. 
Merci à elle d'avoir accepté de répondre à nos questions ! N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez vous aussi participer à notre série de portraits de pharmaciens ! :)

Place à Aude !


Qu'aimez vous dans votre métier ?  


La polyvalence : alterner le comptoir et le back-office. Le comptoir permet  un contact auprès de la clientèle aussi bien pour la délivrance d'ordonnances où la vigilance est permanente que pour la délivrance de conseils ( "bobos" du quotidien ou "para"). Le back-office permet de faire de la gestion, du management et depuis peu des entretiens pharmaceutiques.
2/La proximité, nous sommes disponibles sans rendez-vous!


Comment percevez-vous la pharmacie de demain ? Comment voudriez vous qu'elle évolue ? 


A mon avis la pharmacie de demain devra développer en parallèle le commercial et l'éthique. Elle sera spacieuse  et devra offrir beaucoup de services: vaccination et entretiens divers en plus d'AVK et Asthme. Il faudra pallier le manque de médecin. Nous ne serons plus des simples distributeurs de boîtes.


Comment arrivez-vous à fédérer votre équipe au quotidien ? 


Nous sommes 2 associées. Chaque mois nous changeons les thématiques de vitrine, nous allons au maximum aux formations et nous suivons le panier moyen hors ordonnance de chacune. Nous avons une conseillère avec le groupement Giphar qui suit le merch avec notre équipe. Nous organisons un repas annuel de fin d'année en soirée. Nous essayons de faire "Employees FirstCustomers Second".


Quelles sont vos difficultés au quotidien ? 


Le facteur humain. L'apprentie qui vient quand elle veut, le planning des congés, etc.
L'agressivité des clients parfois suite au Tiers Payant contre Générique.
Les difficultés d'approvisionnement pour de nombreux médicaments.
Les médecins qui écrivent hyper mal !!!



Une idée / un projet pour améliorer le milieu de la santé ?


Une meilleure coordination entre les professionnels de santé qui interviennent pour un patient.


Vous utilisez Twitter pour échanger sur le milieu de la pharmacie, pensez-vous que le web peut faire évoluer la pharmacie ? 


Twitter permet d'échanger avec d'autres pharmaciens mais aussi médecins, etc Il n'y a plus de barrières. Bien sûr Twitter peut faire changer la pharmacie! Il me semble que les adjoints y sont plus présents que les titulaires, cela permet d'échanger des points de vue, c'est très riche!


On parle beaucoup de e-santé en ce moment, quelle est votre vision de la santé appliquée au numérique ? 


Je ne suis pas contre! Les personnes en bonne santé adorent mesurer leurs performances : nombres de pas, etc. Il ne faut pas aller à l'encontre des nouveaux comportements, c’est pour cela que nous vendons des objets connectés...