Recrutement en pharmacie : l’importance de la communication non verbale lors d’un entretien

Sarah, préparatrice en pharmacie n’a pas obtenu le dernier poste auquel elle a postulé.😥

Les raisons ? Le pharmacien titulaire lui explique qu’il ne l’a pas senti motivée dans sa posture. En effet, selon lui, son discours n’allait pas avec son attitude.

 

Afin de mettre toutes les chances de son côté pour son prochain entretien qui aura lieu mercredi prochain, Sarah fait des recherches sur la posture à avoir lors d’un entretien d’embauche.🚀

Lors de ses recherches, elle lit un grand nombre d'articles sur la communication non verbale

Et oui, le non verbal est important dans notre communication.

Il occupe une place à part entière lors d’un entretien d'embauche et peut être déterminant. 

 

Voyons en quoi cela consiste et comment l’améliorer.💹


 

Quel est le rôle de la communication non verbale ?

Quand nous communiquons avec d’autres personnes, nous utilisons des mots. On les a appris, compris, maîtrisé et on les choisit consciemment lors de nos différents échanges.

Mais il y a aussi tout ce qui habille et anime ces mots. C’est là qu’entre en jeu le non verbal. Et la communication non verbale (CNV) parle bien plus que de simples mots…

 

Dans la CNV, on retrouve tout ce qui a trait au langage corporel et qui traduit inconsciemment nos émotions. Cela comprend :

  • Micro-expressions faciales (nez plissé, traits du visage tirés, etc.)
  • Contacts physiques (poignée de main, main dans le dos, etc.)
  • Mouvements (parler avec les mains par exemple)
  • Intonation (ascendante, descendante et uniforme)
  • Mimiques (regard concentré qui ne fixe pas, coins de la bouche décontractés…) 
  • Gestuelle (hochement de tête, applaudissement, bras croisés…)
  • Postures (se tenir droit et avoir une position ouverte, être adossé à la chaise…)
  • Etc.

 

Ces éléments traduisent nos ressentis profonds face à une situation, notamment lorsque l’on interagit avec une autre personne. Parfois, notre communication non verbale peut nous desservir et discréditer cet entretien d’embauche pourtant préparé.

Ou tout simplement nous trahir.

 

Prenons un exemple pour illustrer la CNV :

Vous êtes face au pharmacien titulaire et il vous demande : « Comment proposez-vous une vente associée lors de la délivrance d’une ordonnance ? »
Sous entendu, quelles techniques de vente appliquez-vous ?

Pris·e de panique, vous ne savez quoi répondre, car vous êtes jeune diplômé·es et vous n’avez jamais été formé sur le sujet. Résultat, vous rougissez, votre respiration s’accélère, vous bégayez et votre intonation de voix est tremblante.


 

Votre non verbal parle.
 

Quelle est sa place dans un entretien d’embauche en pharmacie d’officine ?

Le professeur de psychologie Albert Mehrabian a réalisé des études en 1967 qui montrent que :

  • 7 % de la communication est Verbale (signification et sens donné aux mots)
  • 38 % de la communication est Vocale (intonation et son de la voix)
  • 55 % de la communication est Visuelle (attitude : expressions du visage et du langage corporel).

Cela signifie que plus de 90 % de notre communication est non verbale.

 

Ces chiffres montrent à quel point il est important de travailler sa CNV avant un entretien d’embauche. En effet, le recruteur y sera sensible et celle-ci sera analysée.
 

D’autant plus qu’en pharmacie d’officine, la très grande majorité des collaborateurs sont en contact avec la patientèle à un moment ou à un autre. Et votre non verbal sera la première chose que les patients verront.
 

Prenons un exemple. 

Vous avez été recruté pour un job d’étudiant en pharmacie pour la saison estivale. Si vous n’avez pas une bonne posture, vous risqueriez de dégager l’image négative d’une personne démotivée et passive.

C’est l’image que risque d’avoir le patient sur la pharmacie dans sa globalité.

 

Il est donc important de soigner son non verbal lors de l’entretien d’embauche.

 

Les 7 erreurs de communication non verbale les plus courantes lors d’un entretien

Voyons les erreurs les plus courantes en termes de communication non verbale et comment y remédier.

 

Jouer avec ses cheveux ou toucher son visage

Plus globalement, cela concerne tous les gestes d’auto-contact.

Lors de votre entretien, veillez à ne pas mettre vos mains devant votre bouche ou à vous toucher le nez. Le pharmacien titulaire pourrait l’interpréter comme un manque de franchise. 

👉 Souvenez-vous : lors d’un entretien, vous n’avez rien à cacher !

Évitez aussi de vous toucher les cheveux, de vous mordiller les lèvres, de manipuler votre bague ou de vous toucher les tempes, cela pourrait donner le sentiment que vous êtes stressés ou mal à l’aise.

 

Ne pas avoir de contacts visuels avec le principal interlocuteur

Si vous évitez de croiser le regard du pharmacien titulaire et que votre regard est fuyant, cela fait ressortir une certaine gêne ou un manque de confiance en soi.

Le recruteur pourra répondre à cela par une forme de méfiance vis-à-vis de vous

👉 Regardez le plus souvent possible le recruteur dans les yeux. Cela montre un signe de respect et permet de créer une relation avec le pharmacien. Ça montre aussi une certaine assurance et que vous n’hésitez pas à prendre votre place.

Si vous levez les yeux vers le haut lorsque vous réfléchissez, pas de panique. C’est ok. Le recruteur pourra lui aussi être amené à regarder ailleurs, s’il prend des notes par exemple.

 

Ne pas sourire

Confiance en soi, intérêt, doutes, surprise… Votre visage est le miroir de vos émotions.

👉 Tout en restant naturel, essayez de garder votre sourire en toute circonstance.

Même si vous devez porter un masque lors de cet entretien, le sourire se lit dans les yeux et est communicatif.

Il renvoie l’image d’une personne positive, motivée, confiante.

Souriez quand le recruteur vous reçoit et que vous le saluez, au moment de le quitter, mais aussi pendant l’entretien ! 

Ça montre que vous êtes contents d’être là et que vous avez des choses à apporter à l’officine.

 

Avoir les bras croisés

Gardez les bras croisés exprime de l’ennui, de la passivité, un manque de motivation ou de dynamisme.

Cette posture est donc à éviter.

👉 Gardez toujours les mains au-dessus du bureau/de la table qui est face à vous. Sinon votre posture pourrait sembler fermée à l’échange.

 

Avoir la bougeotte

Certains gestes peuvent venir « parasiter » l’échange avec votre interlocuteur. 

Comme ne pas tenir en place sur son siège par exemple.

👉 Mais il est possible de parler avec vos mains. Cela met du relief à l’échange et montre l’engagement. Mais attention à ce que ça ne prenne pas toute la place.
 

Posture non adaptée

Une position avachie sur la chaise, ou une main soutenant le visage sont très mal perçues. Ces positions peuvent être interprétées comme un manque d’intérêt pour l’entretien et donc le poste à pourvoir.

👉 Ayez une posture professionnelle : tenez-vous droit, le buste légèrement en avant pour montrer que vous êtes engagés dans la conversation.

Si vous ne savez pas comment vous mettre, fonctionnez en miroir : comment le recruteur s’installe-t-il ? Je me mets dans une position similaire à la sienne. Cette technique vous évitera de vous poser des questions supplémentaires le jour J.
 

Poignée de main trop molle

Les premiers instants sont cruciaux.

Et la poignée de main est souvent le premier contact avec votre recruteur.

Attention aux mains moites et à la fameuse poignée de main molle qui peut montrer un manque de motivation, de conviction.

👉 Entraînez-vous à avoir une poignée de main ferme (mais pas trop) qui montre que vous avez envie d’être là et la fermeté de notre engagement.

L’objectif est de montrer une personne qui inspire confiance, qui est sincère et qui dégage de l’assurance.


 

Vous savez tout sur la communication non verbale. Cela peut sembler difficile, mais garder en tête que tout est une question de dosage.

Et n’oubliez pas, vous êtes là pour montrer qui vous êtes :

Ne contrôlez pas tout et gardez un peu de spontanéité.

 

Découvrez nos offres d'emploi en pharmacie.
 

Commentaires (0)


Il n'y a pas de commentaires pour le moment.
Seul votre prénom sera affiché sur le commentaire

Conformément au RGPD, vous pouvez choisir les cookies utilisés sur le présent site-internet.