Durées de travail, temps de repos et travail de nuit en pharmacie d’officine

Sophie, jeune pharmacienne titulaire, est en train de créer les plannings de sa nouvelle équipe.📅

Elle s’arrache les cheveux ! 😥

Entre les besoins de chacun et la loi à respecter, elle ne sait plus ce qu’elle peut faire ou pas.

Nous avons répertorié dans cet article l’essentiel à avoir en tête dans ces moments-là.

Le temps de travail en pharmacie d’officine

La durée quotidienne maximale

Elle ne peut dépasser les 10 heures par jour dans le cadre d’une journée de travail dont l’amplitude ne pourra être supérieure à 12 heures.⏲

Au cours de cette journée, il ne peut y avoir une interruption d’activité supérieure à 3 heures. Sauf si les deux parties se sont mises d’accord sur cela ou dans le cas d’un contrat à temps partiel.

Le personnel d’entretien ou le personnel affecté à des tâches administratives ou de manutention à l’officine, ne sont pas soumis à cette règle.

 

Les durées hebdomadaires maximales

La durée de travail maximale sur une même semaine ne peut excéder 46 heures.😴

En revanche, sur une période de 12 semaines consécutives, la durée moyenne hebdomadaire de travail ne peut excéder 44 h.

 

Le temps de pause

Sur une journée de 10 heures, une petite pause se mérite non ? 😅

Un préparateur en pharmacie ou un pharmacien adjoint à droit à une pause de 20 minutes consécutives après 6 heures de travail continu.

Ce temps de pause peut être accordé par anticipation.

Par exemple, si Sonia travaille de 14 h à 20 h, elle peut prendre une pause de 20 minutes à 17 h.😎

 

La pause de 20 minutes peut servir à la pause méridienne (pause déjeuner) qui peut être plus longue si l'employeur le permet. Le temps de pause, quelle que soit sa durée, n'est pas considéré comme du temps de travail effectif. Pendant ce temps, le salarié n'est plus soumis au pouvoir de direction de l'employeur. Le salarié peut donc vaquer à ses occupations comme il le souhaite. 

NB : Pendant ce temps de pause si le salarié quitte son lieu de travail et qu'il a un accident, il sera considéré comme un accident de trajet. Toutefois, si l'accident survient pendant le temps de pause pris sur le lieu de travail, ce sera un accident de travail.

Si le salarié reste à la disposition de l’employeur alors elle est considérée comme un temps de travail effectif et est rémunérée.

 

On passe au repos ? 👇

Le temps de repos quotidien et hebdomadaire en pharmacie d’officine

Repos quotidien

Sur une journée de 24 h, tout salarié bénéficie d’un repos d’une durée minimale de 11 heures consécutives.

En général, cette règle est facilement respectée dans les pharmacies aux horaires « classiques ».

Il faut être vigilant lors de la création des plannings pour les pharmacies qui sont ouvertes 24/24 par exemple. D’ailleurs, dans le cas d’une officine qui est ouverte 24/24, les heures de nuits sont majorées (on vous en parle plus loin 👇).

 

Repos hebdomadaire

Un pharmacien adjoint ou un préparateur en pharmacie ne peut travailler plus de 6 jours par semaine.

Le repos hebdomadaire en officine est le dimanche. La durée de ce repos doit être d’un jour et demi consécutif, dont une demi-journée accolée au dimanche. Ainsi le repos hebdomadaire doit être d'une durée de 36h consécutives (24h pour la journée du dimanche + 12h pour la demi-journée accolée).

Par demi-journée, on entend 12 h consécutives ne pouvant être fractionnées de part et d’autre de la journée de dimanche.

Si le salarié participe à un service de garde et est amené à travailler le dimanche (à condition que cela soit prévu à son contrat de travail), alors il bénéficie de son repos hebdomadaire par roulement dans le cadre de l’application des règles relatives à l’indemnisation des salariés qui participent aux services de garde ou d’urgence.

Majoration du travail de nuit

Dans le cadre du travail de nuit, rappelons que le temps de travail et de repos doivent également être respectés.

Dans certaines villes, des pharmacies restent ouvertes aussi la nuit. Dans ce cas, les salariés bénéficient d’une majoration horaire dès 20 h :

  • De 20 h à 22 h, elle est de 20 %
  • De 22 h à 5 h, elle est de 40 %
  • De 5 h à 8 h, elle de 20 %

 

C’est le cas de la pharmacie de la gare, où travaille Sarah. Ce mardi, elle travaillera de 21 h à 7 h. Son salaire horaire brut étant de 12,06 €, la majoration horaire de nuit s’appliquera de la façon suivante :

  • 1 h (21 h - 22 h) majorées à 20 % soit 1 x (12,06 x 1,20) = 14, 47 €
  • 7 h (22 h - 5 h) majorées à 40 % soit 7 x (12,06 x 1,40) = 118,19 €
  • 3 h (5 h - 8 h) majorées à 20 % soit 3 x (12,06 x 1,20) = 43,41 €

Sarah gagnera 161,60 € brut pour cette nuit de travail.

 

🤯 Besoin d'aide sur le bulletin de salaire ? Décryptage du bulletin de salaire ou de la fiche de paie en pharmacie d’officine

 

Sophie a désormais toutes les informations nécessaires pour réaliser ses plannings. Et si vous voulez en savoir plus sur la convention collective, c’est par ici 👇.

Découvrez notre article : la convention collective de la pharmacie : ce qu'il faut savoir.


 

Commentaires (0)


Il n'y a pas de commentaires pour le moment.
Seul votre prénom sera affiché sur le commentaire

Conformément au RGPD, vous pouvez choisir les cookies utilisés sur le présent site-internet.