Cadre en pharmacie : pharmacien, préparateur et non pharmacien

Qu’est-ce qu’un cadre dans une pharmacie d’officine ?

Est-ce que tous les salariés peuvent y prétendre ?

Est-ce une fonction réservée aux pharmaciens ?

Découvrez les réponses à vos questions dans notre article 👇

 

Qu’est-ce qu’un cadre ? 

Avant d’aller dans notre pharmacie, prenons un peu de recul sur ce statut.

Le cadre n’a pas de définition juridique à proprement parler. En effet, on ne retrouve pas de définition du cadre dans le Code du travail ou dans la législation française.

 

Alors de quoi parlons-nous ?

Synthétisons ce que dit l’Organisation Internationale du Travail.  

Nous parlons d’une personne qui : 

  • possède une formation supérieure,
  • ou possède une expérience reconnue équivalente,
  • exerce des fonctions avec un niveau de responsabilités élevées,
  • peut exercer une fonction d’encadrement sous l’autorité de l’employeur.

 

L’employeur peut donc avoir différentes attentes au niveau de ses cadres :

  • une expertise,
  • une capacité à décider,
  • une capacité à manager une équipe,
  • une capacité à prendre des responsabilités, 
  • etc.

 

Quel est le salaire d’un cadre en pharmacie d’officine ?

En pharmacie, il existe différents types de cadres au sens de la convention collective de la pharmacie d’officine.

Les pharmaciens et les non-pharmaciens.

Nous verrons que les préparateurs en pharmacie peuvent aussi avoir un statut particulier.

 

Quel est le salaire d’un cadre pharmacien ?

Les pharmaciens possèdent un statut cadre au sein des pharmacies et peuvent être classés en 5 positions.

 

Position I

La position de base qui regroupe les 4 premiers échelons de la grille des salaires en pharmacie.

  • échelon 1 : moins de 1 an de pratique professionnelle, coefficient minimum : 400 ;
  • échelon 2 : après 1 an de pratique professionnelle dans l'échelon précédent, coefficient minimum : 430,
  • échelon 3 : après 2 ans de pratique professionnelle dans l'échelon précédent, coefficient minimum : 470,
  • échelon 4 : après 3 ans de pratique professionnelle dans l'échelon précédent, coefficient minimum 500.

 

Position II

Nous retrouvons ici des pharmaciens qui “assument des fonctions complémentaires ou des responsabilités supérieures à celles des cadres relevant de la position I”

Répartis en 2 classes 🤯 :

  • Classe A : en simplifiant un pharmacien assumant la fonction de pharmacien adjoint habituel mais avec une activité complémentaire spécialisée.

Coefficient minimum : 500

  • Classe B : toujours en simplifiant, fonction d’encadrement des positions I et positions II A

Coefficient minimum : 600

 

Position III 

Pour faire simple, cette position sous-entend une position hiérarchique supérieure aux précédentes avec un coefficient minimum de 800.

 

Remplacement du titulaire

Le pharmacien a dans ce cas droit à une bonification supplémentaire de rémunération.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur les modalités de remplacement des pharmaciens titulaires en officine 

 

Gérance après décès du titulaire

Ce n’est clairement pas le statut le plus sympa mais il existe bien.

Là aussi, le pharmacien assurant la gérance perçoit une bonification supplémentaire.

Cette bonification mensuelle est au minimum égale à 150 points conventionnels de salaire pendant la durée de la gérance.

 

Quel est le salaire d’un cadre non pharmacien ?

Des collaborateurs ne possédant pas le diplôme de pharmacien peuvent aussi bénéficier d’un statut cadre.

Pour cela, il faut bien entendu : 

  • qu’ils soient sous la responsabilité du chef d’entreprise ou d’un autre cadre.
  • qu’ils soient responsables d’un secteur d’activité de l’entreprise,
  • ou qu’ils possèdent une formation technique ou professionnelle particulière et qu’ils la mettent en œuvre au sein de la pharmacie.
     

Là encore, Ils peuvent être répartis en 2 classes, comme les pharmaciens :

  • Classe A, avec possibilité d’encadrement “d’ouvriers, employés, techniciens, agents de maîtrise ou collaborateurs”
    coefficient minimum : 400
  • Classe B, avec fonction d’encadrement “des ouvriers, des employés et des collaborateurs de toutes natures définis à la classe A ci-dessus ou qui ont une compétence et des responsabilités équivalentes”
    coefficient minimum : 600

 

Le préparateur en pharmacie peut-ils être cadre ?

Les préparateurs en pharmacie peuvent bénéficier d’un statut intermédiaire : celui d’assimilé-cadre.

Ce statut correspond au coefficient 330.

Il ne s'obtient pas automatiquement au bout d’un certain nombre d’années de pratique professionnelle.

Pour être assimilé cadre, il faut justifier de “qualités techniques et commerciales exceptionnelles” et “exécuter des travaux comportant une large initiative.” 

Le préparateur assimilé cadre bénéficie d’un certain nombre d’avantages que nous vous invitions à découvrir en consultant cet article : le préparateur en pharmacie et son statut assimilé cadre
 

Pourquoi faire la distinction entre coefficient et salaire ?

A plusieurs reprises au cours de cet article, nous avons mentionné des coefficients de la grille des salaires en pharmacie d’officine.

Il est important de rappeler ce point essentiel : les coefficients et les salaires sont 2 choses distinctes.

Les partenaires sociaux se réunissent une ou plusieurs fois par an pour fixer l’évolution du point officinal.

Ce point officinal permet de définir les salaires minimums de la grille des salaires.

👉 Un coefficient ne définit donc pas un salaire. Il définit un salaire minimum sous lequel l’employeur ne peut pas descendre.

Donc rien n’empêche de percevoir un salaire plus élevé que celui correspondant au coefficient de la grille.

 

Ce point est important car il permet, par exemple, de respecter les notions d’encadrement liées au coefficient.

 

💡 Un pharmacien au coefficient 500 peut percevoir un salaire correspondant à un coefficient 600. Mais s’il n’exerce pas de fonction correspondant à ce coefficient alors il n’a pas de raison d’être au coefficient 600.

 

💡 Un préparateur en pharmacie peut aussi être rémunéré au-delà du minimum du coeff 330 de la grille des salaires. Sans pour autant avoir un statut cadre.

 

Quels sont les avantages et inconvénients du statut cadre ?

Le statut cadre présente bien entendu des avantages mais peut aussi comporter quelques inconvénients. 

Ci-dessous une liste non exhaustive.

 

Avantages 

  • Prévoyance plus intéressante,
  • pension de retraite plus intéressante,
  • une rémunération normalement plus élevée,
  • certaines conditions différentes lors d'un arrêt de travail,
  • le plus souvent pas d’horaires fixes (mais pas en pharmacie),
  • certaines conditions différentes lors d'un arrêt de travail,
  • des responsabilités (avantages et inconvénients … à vous de voir),
  • période d’essai plus longue (avantages et inconvénients … à vous de voir)
     

Inconvénients 

  • Charges sociales plus élevées sur la rémunération,
  • Préavis plus long dans le cadre d’un départ de l’entreprise,
  • Des responsabilités (avantages et inconvénients … à vous de voir),
  • Période d’essai plus longue (avantages et inconvénients … à vous de voir)

 

Source : Convention collective de la pharmacie, annexe I 


 

Commentaires (0)


Il n'y a pas de commentaires pour le moment.
Seul votre prénom sera affiché sur le commentaire

Conformément au RGPD, vous pouvez choisir les cookies utilisés sur le présent site-internet.